25/02/2012

La Foire de Brest 2012 : une vraie aventure ?

Pour la 3ème année consécutive nous nous sommes propulsés jusqu'au bout du bout Ouest de la France en Finistère retrouver les bretons amateurs des vins du Roussillon.

DSCN4302.JPG


Nous avons émaillé notre route aller et retour d'étape diverses et riches. Partis le mercredi soir en fin de journée de Montpellier nous avons fait une halte à ANtigny (au Sud de Poitiers) retrouver Chantal et Eric Chartrin nos amis habitués à nos pauses tardives et départ matinaux. Nous avons interrompu notre route du Jeudi pour une première livraison à la famille Garnier/ Gefraud/Prioul sur un arrêt d'autobus juste avant Rennes. Nous nous sommes promis la prochaine fois de faire un détour par Guignen, lieu de résidence de ces personnes où nous découvrirons la ferme auberge familiale appellée "France"qui nous tente beaucoup. Puis ce fût la halte chez Marcel et Annick à Sévignac où dans la véranda, véritable serre aux orquidées, nous avons dégusté du pigeon à la bière avec un Bordeau château de Prades. A la nuit tombée nous arrivions chez Jacques et Jacqueline Simon au Relecq kerhuon dans la périphérie de Brest. L'installation sur le salon à peine terminée le lendemain matin, nous avons commencé à revoir nos clients et à prendre contact avec de nouveaux. Pendant trois jours nous n'avons pas arrêté, ce fut très intense et très chaleureux comme les années précédentes : retrouvant beaucoup de clients dont certain comme Mme Chalm avec qui nous avions sympathisé lors de leur venue au caveau. PICT0232.JPG Christian a renouvellé l'initiation à la dégustation avec un public très féminin et qui s'est avéré très doué. Grâce à la gentillesse et à disponibilité de Jacques et Jacqueline nous avons pu apprécier des soirées amicales très agréables et une rapide visite de la magnifique plage du Moulin Blanc. Le retour fût l'occasion de faire une halte aux environs de Nantes chez les Lamboursin que nous avions eu le plaisir d'accueillir au caveau chez nous. Nous offrant agréablement l'hospitalité ils nous ont permis une halte très culturelle et chaleureusement, après ce salon très dense . Le lendemain sur le chemin du retour nous avons fait une petite incursion en terre bordelaise, sur les côteaux du Castillon, pour rencontrer les Fournier du château de Prades. Florence nous a accueilli avec toute la saveur de sa cuisine bordelaise tandis que Bernard nous a fait faire un tour du propriétaire. Nous sommes repartis, sans trop nous attarder, juste assez pour rencontrer le "patriarche" de la bio : le père Fournier toujours aussi vif et plein de conviction dans ce domaine. La neige devait tomber quelques heures plus tard dans ces coins de France que nous venions de quitter pour une longue halte entretenue par le froid "sibérien" qui s'est abattu sur ce début février 2012.
Hélène Pons Gralet

20:43 Publié dans FOIRES et SALONS | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.